dimanche 21 mai 2017

En cours de composition.



K.O.S.H.K.O.N.O.N.G. 12 est en cours de composition. Il sera imprimé au début de l'été.

mercredi 15 février 2017

"Albany" de Ron Silliman, trad. Martin Richet



A l'occasion de la venue en France de Ron Silliman, pour des lectures à Nantes : au Lieu unique, le dimanche 5 mars dans le cadre du festival Atlantide :
http://www.nantes.fr/infonantes/agenda/87727
A Paris, à l'Université Paris-Diderot, le mardi 7 et le mercredi 8 mars, dans le cadre d'un symposium consacré à son oeuvre :
http://www.poetscritics.org/2017/01/14/poets-and-critics-symposium-2017-1-ron-silliman-tuesday-7-and-wednesday-8-march-2017/
Au cipM, à Marseille, pour une lecture publique le vendredi 10 mars, à 19h ;
l'affiche "Albany", premier chapitre de The Alphabet a été achevée d'imprimer.
Cette affiche constitue une des rétributions du financement participatif organisé en été 2015, et sera adressée à chacun des souscripteurs de cette publication--que nous remercions une nouvelle fois vivement pour leur patience et leur générosité.
Par un "hasard objectif", Rachel Blau DuPlessis mentionne un chapitre de The Alphabet dans le numéro 11 de K.O.S.H.K.O.N.O.N.G. (La Vie au jour le jour, traduction d'Auxeméry).
"You" a paru dans une traduction française de Martin Richet aux éditions Vies parallèles l'automne dernier : http://www.vies-paralleles.org/book/you/



dimanche 15 janvier 2017

A noter également


Sous le titre "Le chien de Martin", Eric Houser consacre un article à De l'âme de Martin Richet sur Diacritik : 


Le livre de Martin Richet ainsi que La Comédie des noms d'Emmanuel Fournier seront mis en place en librairie en même temps que le numéro 11 de K.O.S.H.K.O.N.O.N.G. dans le courant du mois de janvier. 

Remplacer l'image par le mot imago.



Le numéro 11 de K.O.S.H.K.O.N.O.N.G. est sorti des presses pendant les fêtes de fin d'année. Au sommaire : Les neuf premières pages de La Mezzanine, récit inédit d'Anne-Marie Albiach (texte établi par Marie-louise Chapelle et Claude Royet-Journoud) ;
La couverture du n°8 de la revue Imago, Vienne 1922 ;
La Vie au jour le jour de Rachel Blau DuPlessis, dans la traduction d'Auxeméry.
Nous vous souhaitons tous nos meilleurs voeux pour 2017.

mercredi 16 novembre 2016

Trois nouvelles notes de lecture sur Roger Giroux :

Siegfried Plümper-Hüttenbrink à propos de Lieu-Je dans CCP : 

Didier Cahen à propos de L’arbre le temps sur Poezibao : 
http://poezibao.typepad.com/files/didier-cahen-roger-giroux-larbre-le-temps.pdf 

Jacques Barbaut à propos de L’arbre le temps sur Sitaudis :
http://www.sitaudis.fr/Parutions/l-arbre-le-temps-de-roger-giroux.php 

A noter également, la lecture de Martin Richet et Emmanuel Fournier au Comptoir des mots le 22 novembre à 20h --"La forme des pensées"-- à l’occasion de la parution en avant-première de leur livre dans la collection agrafée : De l’âme et La Comédie des noms



Ces deux livres seront mis en place en librairie début janvier 2017, en même temps que le numéro 11 de K.O.S.H.K.O.N.O.N.G. en cours de composition actuellement. 

http://www.librest.com/nos-rendez-vous/22-novembre-2016/2331-la-forme-des-pensees--rencontre-avec-martin-richet-et-emmanuel-fournier?librest=true

lundi 7 novembre 2016

Mise à jour.




Le site de la maison d'édition est à jour : http://www.ericpestyediteur.com/
La mise en place de L'arbre le temps en librairie est en cours.
On lira le beau texte qu'Anne Malaprade consacre à la publication sur Poezibao : http://poezibao.typepad.com/poezibao/2016/10/note-de-lecture-roger-giroux-larbre-le-temps-par-anne-malaprade.html
Ainsi que les notes de lecture de Jacques Lèbre dans le numéro 1051-1052 de la Revue Europe (sur Ecritures de Roger Laporte puis Lieu-Je et Lettre de Roger Giroux).

jeudi 27 octobre 2016

ROGER GIROUX (1925-1974)

Roger Giroux remet le manuscrit de L’arbre le temps à Jean Paulhan qui le destine à sa collection « Métamorphoses », finalement au Mercure de France. Le livre paraît en 1964 couronné par le prix Max-Jacob.

Le travail d’écriture commence en août 1949 – il affronte le silence, l’effacement, l’absence – le livre comme interdit que la mère impose à la mort de son premier fils – le choix d’une abstraction presque graphique, comme héritage complexe de l’Ecole lyonnaise, Maurice Scève et l’alexandrin. La première séquence « Retrouver la parole » paraît en prose dans le numéro 1 et unique de la revue de Maurice Roche Eléments (janvier 1951).

Au-delà de L’arbre le temps, le travail d’écriture se poursuit grâce au soutien inconditionnel de la revue Fragment 1, 2, 3 jusqu’à sa mort. En effet, la parole peu à peu se matérialise pour offrir un théâtre fait de langage et de signes – lequel doit révéler l’Introuvable qui n’est pas seulement à lire mais à voir. C’est Poème qui paraît en 2007 au Théâtre Typographique et Journal d’un Poème publié en 2011 chez Eric Pesty Editeur.

Entre temps le Mercure de France, en 1979, réédite L’arbre le temps, suivi de Lieu-Je et de Lettre.

Jean Daive.